James Hetfield n'est pas sûr de continuer Metallica après 2020

Lors d’une apparition en public, sa première depuis son entrée en cure de désintoxication, le leader de Metallica a lâché une petite phrase qui sème le doute sur l’avenir du groupe.

Le saviez-vous ? James Hetfield adore les bagnoles. Mais pas n’importe lesquelles : l’Américain apprécie les véhicules de collection comme la Jaguar MkIV de 1948 ou le coupé Lincoln Zephyr de 1937. D’ailleurs, le 30 janvier, le leader de Metallica était invité par le musée Petersen de Los Angeles, qui expose certaines de ses voitures dont il leur a carrément fait donation, pour la cérémonie d’ouverture. Il s’agissait de sa première prise de parole en public depuis son entrée en cure. Fatalement, Terry L. Karges, directeur exécutif du musée, n’a pas parlé que de vieilles carrosseries. Pour cette discussion « au coin du feu » (façon de parler), James a été interrogé sur l’avenir du groupe et sur un éventuel nouvel album. Mais pas sûr que les fans sautent de joie après sa réponse, plutôt vague, sur le futur de Metallica. 

Voici ce qu’il a répondu : « C’est une excellente question, mais nous ne savons pas. En ce moment, je suis assis au musée Petersen, et je ne sais pas ce qui va se passer ensuite. C’est là toute la beauté de la chose. Nous allons nous poser et trouver ce qui nous convient le mieux. Quoi qu'il arrive, nous ne savons pas. » Impossible cependant d’affirmer que Metallica, c’est fini. Mais disons que cette réponse évasive sème un léger doute sur l’avenir des Américains. Il a tout de même conclu avec cette phrase : « Nous avons tendance à nous épanouir le mieux dans la peur de l’inconnu. » Bref, James n’affirme rien (il aurait pu dire : « Oui, il y aura un nouvel album, on s’adore » et personne n’en aurait parlé), mais n’enterre pas pour autant Metallica qui reste en 2019 le plus grand groupe de métal au monde (plus d’un milliard de streams en 2019, tout de même). 

Robert Trujillo, le bassiste de Metallica, était dans la salle. D’après des infos non vérifiées, il vient de poster une annonce sur Le Bon Coin pour chercher un nouveau groupe. Finissons sur une note plus sérieuse (c'était une blague, ça n'existe pas Le Bon Coin aux USA) : ça fait du bien de le voir souriant et en bonne santé puisque les problèmes d'addictions chez les musiciens sont un réel fléau. Le groupe a prévu quelques concerts pour 2020 en Amérique du Sud et aux États-Unis. Pour la suite, personne n'a la réponse. Même pas James.

Pour ceux qui veulent regarder toute l'interview, c'est par ici.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS