Connaissez-vous le metal chrétien ?

Le metal, c'est évidemment un tempo très rapide, du riff et bien sûr... des symboles sataniques. Pourtant, tous les groupes de métalleux n'ont pas prêté allégeance à Satan. Certains ont même choisi la voie opposée. À l'occasion de la journée internationale de la musique metal, ce 12 décembre, on fait le point sur ces groupes qui ont décidé de beugler leur amour pour Jésus Christ.

Pour faire du metal chrétien, il faut évidemment prêcher la parole du Christ dans ses textes. C’est d’ailleurs le seul vrai point commun entre tous les musiciens du genre puisque les sonorités utilisées varient très régulièrement d’un groupe à l’autre. La vraie naissance du metal chrétien, ou “white metal”, arrive dès la fin des années 1970 avec le groupe Resurrection Band, qualifié de “groupe le plus influent de l'histoire de la musique chrétienne" par le magazine Christianity Today.

Au niveau mainstream, c'est Stryper qui réussit réellement à tirer son épingle du jeu chez les métallo-chrétiens. Les quatre membres du groupe étaient des fans de Van Halen, mais ils leur reprochaient de ne pas faire passer un message positif. Ils ont alors décidé de créer leur propre band pour partager leur foi avec le public. Le succès a été au rendez-vous immédiatement aux Etats-Unis grâce à leur album “To Hell With The Devil” (1986) ou bien “In God We Trust” (1988), respectivement certifiés disque de platine et disque d’or.

Mais le metal chrétien a très vite été confronté à un problème majeur : ni les fans de heavy metal, ni l'Église ne se reconnaissaient dans ce nouveau genre musical. Les adeptes du white metal se sont donc refermés sur eux-mêmes. Heureusement, en 1984 le pasteur Bob Beeman crée Sanctuary - The Rock’n’Roll Refuge, une association ayant pour but de réunir tous les musiciens du genre. Le premier ambassadeur fut bien évidemment Michael Sweet, chanteur de Stryper, et l’association est devenue le principal sponsor de The Metal Mardi Gras, premier festival entièrement dédié au white metal.

Autre limite : les groupes utilisent un seul thème qui peut très vite tourner en rond, même quand on a la foi. C’est le problème qu’a rencontré Stryper ; après quatre albums en autant d’années uniquement portés sur Jésus, le groupe a décidé de sortir du metal chrétien pour se consacrer au heavy metal classique en 1990 en publiant leur disque “Against The Law”, dans lequel il n’y a aucune mention de Dieu. 

La déchéance de Stryper est foudroyante et le groupe perd immédiatement toute leur fan base qui les écoutait seulement pour leurs paroles évangélistes et non pas pour leur reprise de Earth, Wind & Fire.

Le metal chrétien est rapidement tombé aux oubliettes après les années 1990 ; le style musical n’ayant jamais vraiment réussi à se renouveler. Malgré cela, les fans sont toujours présents aujourd’hui et permettent aux artistes du genre de continuer à se produire sur scène et à vivre de leur musique. Amen.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS