Comment Toni Braxton a gagné seulement 2000 $ en vendant 67 millions d'albums

Aujourd’hui, tout le monde a oublié Toni Braxton. Pourtant, elle s’était retrouvée tout en haut des charts durant les années 1990, jusqu’à ce que son hit “Un-Break My Heart” atteigne la première place du "Billboard" en 1996. Quinze ans plus tard, la chanteuse se retrouve endettée à hauteur de 50 millions de dollars. Que s’est-il passé entre-temps ? Un contrat en maison de disque foireux, quatre procès et une terrible addiction pour... les assiettes.

Après avoir été remarqué en chantant dans une station-service, Toni Braxton signe son premier deal en label à l’âge de 21 ans. Évidemment, les termes de ce contrat sont merdiques. Mais elle ne s’en rendra compte que bien plus tard. 

Issue d’une famille de protestants hardcore, son père étant pasteur, Toni se lance très tôt dans le gospel, puis dans le gospel 2.0 : le R’n’B. Le succès arrive très vite, jusqu’à atteindre son pic en 1996 avec l’album “Secrets” et ses 15 millions d’exemplaires vendus. Pourtant, seulement deux ans plus tard, la chanteuse se déclare en faillite. Comment l’explique-t-elle ? Elle a été dupée par sa maison de disque. Dès que cette dernière dépensait de l’argent pour des vêtements, des voyages, les séances de studio, etc… c’était en fait une avance qu’elle faisait à Toni. Naturellement, ils se sont bien gardés de lui dire qu’elle devra finir par payer ces frais, jusqu’en 1998. La chanteuse se retrouve donc constamment endettée et, résultat des courses, elle repart avec un chèque de 1972 dollars. Pendant ce temps, son hit Un-Break My Heart continue de cartonner dans le monde entier.

Ce n’est pourtant pas la seule raison de la banqueroute de Toni Braxton. Le second problème, ce sont ses achats compulsifs et réguliers en termes de décoration d’intérieur : “J’achetais constamment des assiettes et des couverts, c'est ce à quoi je me suis livrée et j’ai adoré ça. Je suis un peu bizarre.” Alors là, tu l’as dit.

Heureusement, en 2000, Braxton arrive à trouver un accord avec Babyface (son producteur) pour récupérer une partie des droits de ses chansons. Elle resigne alors un contrat pour la modique somme de 20 millions de dollars et se relance dans la musique, en commençant par une prestation époustouflante à la mi-temps du Super Bowl.

Rebelote : 10 ans plus tard, la “Queen of R’n’B” est de nouveau endettée à hauteur de 50 millions de dollars. Encore une fois, Toni s’est retrouvée prisonnière d’un contrat douteux. Elle intente donc un procès contre sa maison de disque qu’elle gagnera, et récupère les droits d’auteur de ses chansons. En plus de ces royalties, la chanteuse lance son émission de téléréalité et participe à plusieurs films en tant qu’actrice, ce qui lui permettra de sortir du rouge une bonne fois pour toutes. Du moins, espérons-le.

Depuis, Toni Braxton est revenue dans le monde de la musique avec (encore) un nouveau contrat et un nouvel album “Spell My Name” qui contient un featuring avec… Missy Elliott. 2020 is the new 2000 ?

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS