Bientôt un biopic sur George Michael avec le faux chanteur de Queen ?

Adam Lambert, qui joue avec Queen depuis 2011, a précisé dans une interview qu’il aimerait voir un biopic sur l’ancien chanteur de Wham! et qu’en plus il serait parfait dans le rôle de George Michael.

Voilà comment on décroche un rôle au cinéma. Dans un premier temps, il faut donner l’idée (en l’occurrence ici celle d’un film sur la vie de George Michael). Ensuite, placer discrètement ses pions pour dire qu’on serait parfait pour le rôle principal. C’est exactement ce qu’a fait Adam Lambert, doublure de Freddie Mercury depuis 2011 au sein de Queen (enfin ce qu’il en reste), lors d’une interview au journal anglais Metro. À propos d’un éventuel biopic, voici la déclaration d’Adam : « Je pense que ce serait très intéressant. Ça serait cool, j'ai juste l'impression que nous ne savons pas grand-chose de lui. Vous savez, pour moi, ce serait formidable d'explorer en quelque sorte la vie de George, a lâché le chanteur de 38 ans. Je suis partant pour tenter ma chance. Mettez-moi sur la liste. » Très malin. 

Après Elton John et Freddie Mercury, est-ce que l’on pourrait voir débarquer sur les écrans un film sur la légende George Michael ? C’est tout à fait possible. D’ailleurs, l’Anglais issu de la classe populaire (père immigré grec et mère juive) fait partie des artistes qui ont vendu le plus de disques au monde. À sa mort, le 25 décembre 2016, l’artiste a laissé des chansons devenues (presque) des clichés, tous symboles d'une époque.

Déjà, Wham! a été l’un des plus gros groupes pop au monde. En 1985 avec Andrew Ridgeley, George Michael a été la première popstar à jouer en Chine, alors fermée à tout ce qui venait de l’Occident. Après 18 mois de négociations, leur manager Simon Napier-Bell a réussi à convaincre les autorités de laisser passer George et ses synthés, alors âgé de 21 ans, pour deux concerts. Il se lance ensuite, avec un nouveau look, dans une carrière solo à succès portée par des tubes en pagaille. Mais très vite, des conflits avec son label Sony et dans sa vie personnelle (il ne dit pas qu’il est homosexuel et un journal en 1997 fera son coming out à sa place) font que l’Anglais est fatigué d’être dans la lumière.

Sa fin de carrière est moins flamboyante (dépression, addictions, has-been, etc.). On retiendra aussi qu’il a chanté en duo avec la légende Aretha Franklin (I Knew You Were Waiting) et qu’il a aussi offert une chanson pour le mariage du prince William avec Kate Middleton en 2011 (une reprise de Stevie Wonder, un artiste qu’il adorait et qu’il reprenait dans la rue et le métro avant d’être connu). Il est mort le jour de Noël, son last Christmas.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS