Ah que c'est confirmé : Johnny Hallyday va avoir droit à son biopic

Jusque-là, Édith Piaf, Gainsbourg et Claude François étaient les seuls musiciens français à avoir eu droit à leurs biopics. Mais le réalisateur Olivier Marchal va remettre les pendules à leur place.

Improbable, mais vrai. Et surtout, pas surprenant : deux ans et demi après sa mort, Johnny Hallyday va revivre sur grand écran. L'information a été confirmée par son ami de longue date, Olivier Marchal, lors d'une interview accordée au Figaro. Le film, déjà en cours de production, aurait été commandé par Universal à Marchal, sans que la date de sortie n'ait encore été communiquée.

L'homme derrière 36 quai des Orfèvres ne devrait pas manquer d'anecdotes ni de rebondissements pour le script ; la vie de Johnny était parsemée d'excès en tous genres, de rencontres (avec Hendrix ou même Elvis) et de fiascos (son concept-album "Hamlet", pourtant l'un de ses disques les plus ambitieux). Comme avec Ray ou Walk the line, les maîtres étalons du genre, l'histoire devrait être chronologique et remonter le fil de cette histoire débutée entre Paris et Londres, à l'âge de 3 ans, dans l'ombre d'un danseur américain surnommé Lee Halliday (et qui deviendra son père de substitution). "Nous partirons de ses 18 ans jusqu'à sa mort sans aborder les problèmes d'héritage", a confirmé Olivier Marchal au Figaro. Reste maintenant à savoir qui aura le courage et les épaules assez larges pour incarner le plus célèbre des "rockeurs" français à l'écran. 

En attendant, les cinéphiles peuvent toujours se procurer une copie du chef-d'œuvre À tout casser, un film sorti en 1968 et où Jean-Philippe Smet incarnait, on vous le donne en mille, un motard. C'est évidemment autre chose que les cascades de Jul en quad.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS