5 choses à savoir sur ce gros taré de Myd

Vous l'avez peut-être oublié, mais son single "The Sun" a rythmé votre été 2018. Deux ans plus tard, le poulain fou de chez EdBanger annonce enfin son premier album et donne la température avec "Together We Stand", un clip signé Alice Moitié à regarder comme un film de Quentin Dupieux en accéléré. L'occasion de reprendre son étonnant CV point par point.

"On a l'équipe qu'on mérite." C'est un bon proverbe d'open space bien connu des mauvais managers, mais c'est aussi ce que doit se dire Pedro Winter à propos de Myd, ce musicien lillois lancé en solo en 2015 après l'aventure au sein du collectif Club Cheval. Rappeur (mais pas vraiment), excentrique (mais toujours sérieux sur les photos) et influenceur (malgré lui), Myd représente avec Vladimir Cauchemar la nouvelle génération de musiciens hybrides, 20% déconne, 80% hits étranges. La preuve avec 5 histoires à propos de Quentin Lepoutre (au civil) et à ressortir en after en CRIANT TRÈS FORT.

 


 

1. Myd est une star d'Instagram

En marge des posts sponsorisés de Kim Kardashian, l'Instagram de Myd est une mine d'or pour ceux qui aiment l'humour malaisant à la Ricky Gervais. Avec sa communauté de "neur-chi", il partage une somme de photos et vidéos il faut bien le dire hilarantes.

Outre les blagues, Myd profite aussi de ses réseaux sociaux pour tromper l'ennui, comme pendant le confinement où son émission à la maison a été élue meilleur live du confinement par les lecteurs américains de Billboard, loin devant Calvin Harris & Diplo (pas dur, en même temps).

2. Fou pour lui-même, producteur pour les autres

En marge de ses propres productions, Myd bosse aussi pour les copains. De Theophilus London (sur Can't stop, en featuring avec Kanye West) à Lacrim, Zola, Georgio ou le rappeur mexicain Simpson Ahuevo, il aime bien faire tourner. L'instrumentale du Champs Elysées de SCH, c'était aussi lui. Elle lui a ramené un disque d'or. On note aussi sa contribution aux Influenceurs de Squeezie. Dix millions de vues.

 

3. Il est passionné par la chirurgie

Comme tous les cinglés, Myd a un penchant pour tout ce qui touche aux neurones. Voilà sans doute pourquoi il a même assisté à une opération du cerveau. Si si, pour de vrai. À moins qu'il ne s'agisse encore d'un photomontage. Avec Myd, le vrai est toujours un moment inversé du faux.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

« No glasses and no hat when I do my side job : surgeon. Don’t need no disguise when I save people’s lives. » - Myd

Une publication partagée par Myd (@mydsound) le

 

 

4. C'est le premier homme à avoir fait un concert à l'Aquaboulevard de Paris

Même Claude François et Brian Jones n'auraient pas osé : Myd l'a fait. C'était en décembre 2017 avec Myd et tous ses sosies, à l'Aquaboulevard de Paris. C'était filmé de façon rocambolesque par Jack et si vous regardez bien, vous découvrirez Lewis OfMan à la batterie. Un concert humide, littéralement. 

5. Pénétrer le monde du cinéma, c'est aussi son projet

Avec un physique pareil, c'est finalement peu surprenant. En attendant son premier rôle sur un long de Dupieux, Myd peut se féliciter d'avoir été nominé au César pour la bande originale de Petit Paysan, réalisé par son ancien pote de la Fémis, Hubert Charuel, où il a fait des études d'ingénieur du son. Comme Myd est partout, on peut aussi le voir à l'écran dans Mes jours de Gloire d'Antoine de Barry, avec Vincent lacoste.

Enfin, comme ce garçon n'est pas tout seul dans sa tête, il fêtera la Fête de la musique ce 21 juin avec Suzane et Julien Granel en s'invitant chez un fan. L'événement sera retransmis à 15h sur Société Ricard Live Music. Restez branché.e aux réseaux sociaux. 

Et surtout, n'oubliez pas, il n'existe qu'un seul Myd sur internet. Rendez-vous rapidement pour écouter ce fameux premier album.

A lire aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS