10 albums indispensables à écouter cet été

Des bars qui rouvrent, des terrasses qui se déploient, le soleil qui colore les peaux, c’est tout ce dont la France semble avoir besoin en ce moment. Ça, et une parfaite bande-son pour accompagner ces moments heureux. On vous fait une promesse : les dix albums qui suivent sont prêts à marquer les mois à venir.

Depuis plus d’un an, tout fout le camp : les soirées en club ont été remplacées par des livestreams avec des DJ’s levant les bras seuls chez eux, les étudiants sont plus dépressifs qu’un album de Damien Saez, l’odeur de sueur de la ligne 13 a été remplacée par celle du gel hydroalcoolique, Booba est d’ores et déjà sorti d’une retraite que l’on pensait éternelle et les poids lourds de l’industrie musicale semblent attendre patiemment un déconfinement mondial avant de publier leur nouvel album.

En attendant, ça n’empêche pas les autres de créer. Voire d’être hyperproductifs : à l’image de Damso, dont on attend le deuxième album en moins d’un an d’ici fin avril. Côté rap, les prochaines semaines devraient de toute façon provoquer un certain nombre de gémissements : d'un côté, il y a « Avant la nuit », le deuxième album de L’Or Du Commun, à paraître le 14 mai et enregistré auprès d'une flopée d'invités (Lous and The Yakuza, Cabellero, Roméo Elvis et Zwangere Guy) ; de l'autre « Ocytocine », le premier long-format de Squidji réalisé avec une grande partie des producteurs présents sur « QALF » de… Damso.

La musique est une histoire de connexion, et ça, Myd l’a parfaitement compris dans sa façon de composer ses mélodies, plus que jamais reliées au mouvement de nos hanches sur son premier album (« Born A Loser », sortie le 30/04). Tout le monde n’a pas les mêmes intentions : chez Francis Lung (ex-WU LYF) et Squid, par exemple, on est tantôt plus attiré par les pop-songs hérités des 60’s, tantôt par les expérimentations hybrides, mais nul doute que leurs projets respectifs (« Miracle » et « Bright Green Field ») ont tout pour rendre le monde d’après plus agréable. 

Pareil pour Victor Solf (« Still. There’s Hope », le 30/04) et Prudence (« Beginnings », le 28/05), qui voient leurs disques être teintés de sonorités électroniques. Comme ça, juste histoire de dandiner du popotin aux côtés de St. Vincent (« Daddy’s Home », le 14/05) et Clara Luciani (« Cœur », le 11/06), dont les nouveaux projets, à la fois rétro et dansants, n’ont finalement qu’un objectif : poser une boule à facettes dans notre salon et dynamiter les mois à venir avec des tubes à siffloter le cœur léger.

Tous et toutes sont à retrouver dès maintenant dans la playlist ci-dessous, évidemment essentielle.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS