Thee Oh Sees en 15 chiffres

Il n’aura fallu que quelques semaines pour que John Dwyer, leader hyperactif de Thee Oh Sees, sorte, encore, un nouvel album. Ça s’appelle "An Odd Entrances" et ça prouve à quel point ce groupe pète tous les scores. Chiffres à l’appui.

2 270 260 : Nombre d’écoutes de son morceau le plus streamé, The Dream (album « Carrion Crawler / The Dream », 2011) sur la seule plateforme Spotify. Alors les indés, on compte les likes ?

1962 : Vous voyez le Fisher-Price Chatter Telephone qui orne la pochette de l’album « Castlemania » (2011) ? Ce jouet a été fabriqué en 1962 et on continue de produire, encore aujourd’hui, ce truc tout désuet pour les gosses qui ne verront jamais un téléphone filaire de leur vie. Dingue. Complètement dingue. Mais pas aussi dingue que l’album « Castlemania », le plus dérangé des Oh Sees.

1997 : Début du groupe. John Dwyer s’installe à San Francisco.

Entre 75 et 100 : En moyenne, le nombre de copies écoulées par le disquaire Gibert Joseph à Paris, de chaque album des Oh Sees.

50 : C’est le pourcentage des bénéfices de « An Odd Entrances » qui seront reversés à l’association Elizabeth House – une fondation de Los Angeles qui vient en aide aux femmes sans abris et à leurs enfants.

41 : En années terrestres, l’âge officiel de John Dwyer. Âge réel ressenti non communiqué.

34 : « 34 Reasons Why Life Goes On Without You » est le titre du disque 1, contenant 34 morceaux acoustiques, dans le premier album du groupe, encore orthographié « OCS » à l’époque. Tous les morceaux y sont « untitled ». Cette science du titre !

30 : Nombre de groupes qui ont signé au moins une fois sur son label Castle Face Records, dont par exemple Fresh & Onlys, White Fence, Feels ou l’autre stakhanoviste du garage rock Ty Segall.

22 : En centimètres, la longueur exceptionnelle de ses shorts, faisant de John Dwyer l’un des rares rockers habilités à l’usage du short – nous n’avons pas dit « pantacourt ».

18 : John Dwyer a sorti 18 albums de Thee Oh Sees. Entre 2003 et 2016.

7 : Le nombre de batteurs qu’il a usés depuis les premiers albums des Oh Sees (certainement plus en fait, si on compte les recherches de line up). Aujourd’hui, il les utilise par deux : Dan Rincon et Ryan Moutinho l’accompagnent sur scène.

5 : Orinoka Crash Suite, OCS, Orange County Sound, The Ohsees et Thee Oh Sees. On a bien vu au moins cinq graphies particulières pour désigner « les ossize ».

4 : Autres groupes référencés : The Hospitals, The Coachwhips, Pink And Brown, Zeigenbock Kopf. Ajoutons son projet solo, Damaged Bug, avec lequel il a déjà sorti deux albums.

2 : C’est le temps, en mois, entre son dernier album « A Weird Exists » sorti cet été et le nouveau.

: le prix en dollars des CD de son label Castle Face. Offre valable uniquement pour les taulards d’Amérique dans le cadre du programme « Castle Face For The Incarcered ». Cadeau.

« An Odd Entrances » de Thee Oh Sees sort le 18 novembre chez Castle Face.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS