Pas le temps d'écouter de la musique ? Voici 10 grands albums de moins de 30 minutes

À l’heure du streaming et des albums à rallonge, produire un disque de moins de 30 minutes paraît surréaliste. Pourtant, nombreux sont les artistes qui se sont prêtés à l’exercice. Et ça donne souvent d’excellents albums écoutables en moins de temps qu’il ne faut pour faire une tarte.

"Ramones" des Ramones 

Durée : 29:04

Enregistré en seulement une semaine, cet album marque le début de la carrière des Ramones, mais pas que : c’est surtout le début du punk rock. Le groupe utilise un son très minimaliste et des paroles hardcore qui influenceront bien des groupes après eux.

"The Beach Boys Today!" des Beach Boys

Durée : 28:54

En 1965, les Beach Boys sont indéniablement des superstars et ils l’ont bien compris. C’est pourquoi ils produisent pas moins de six albums en l’espace de deux ans. Dans cette masse de musique, “The Beach Boys Today!” sort clairement du lot. L’album ne dure en réalité que 26:40 puisque le dernier morceau est juste un extrait d’une interview du groupe.

"Lady Soul" d'Aretha Franklin

Durée : 28:41

La reine de la Soul s’est également essayée au format court en 1968 et ça n’a pas loupé. Aretha a réuni les meilleures plumes derrière sa voix : Ray Charles, James Brown et Curtis Mayfield ont chacun écrit un morceau sur les dix de “Lady Soul”. Véritable succès critique, cet album ira même jusqu’à se hisser à la 2ème place du Billboard américain, sans dépasser les 30 minutes.

"The Notorious Byrd Brothers" des Byrds

Durée : 28:28

Décidément, les gens n’avaient pas beaucoup de temps pour écouter un album en 1968… Ou alors les musiciens étaient bien plus flemmards ? En tout cas, on sait que l’enregistrement de ce disque ne fut pas de tout repos : les membres des Byrds ont décidé de virer David Crosby, fondateur du groupe, sans vraiment qu’on sache pourquoi. Quoi qu’il en soit, les Byrds ont tout de même réussi à pondre un album classique très influencé par toutes sortes de stupéfiants.

"Bookends" de Simon et Garfunkel

Durée : 29:13

L’influence principale de l’album ? La vieillesse et tout ce qui l’entoure. Peut-être pas le sujet le plus joyeux, mais au moins ça fait des bonnes chansons et surtout un grand disque. Le point culminant arrive au track 10 : Mrs. Robinson, morceau devenu culte jusqu’à aujourd’hui grâce à son nombre de reprises incalculables et son utilisation cinématographique comme dans Forrest Gump ou Le Loup de Wall Street.

"Some Rap Songs" de Earl Sweatshirt

Durée : 24:39

Pote depuis toujours de Tyler, the Creator et Frank Ocean, Earl s’est fait très rare dans la musique. Après trois ans sans nouvelles, il revient en 2018 avec peut-être le meilleur titre d’un album de rap. En moins de 25 minutes, le rappeur californien explique qu’il n’arrivera jamais à complètement partager ses émotions avec ses mots, ce qu’il réussit pourtant parfaitement.

“Pink Moon” de Nick Drake

Durée : 28:22

Cette fois-ci, on sait pourquoi cet album est si court : l’artiste l’a entièrement enregistré en quatre heures. Sur 11 titres, on retrouve uniquement la voix et la guitare de Nick Drake. C’est seulement après la mort de l’artiste que l’album fera parler de lui, et beaucoup s’accordent à le qualifier de chef-d’œuvre, obtenant même un 10/10 dans Pitchfork.

"12 songs" de Randy Newman

Durée : 29:51

Sorti en 1970, ce disque est un véritable album concept. Newman a écrit tous les morceaux,  où il y incarne à chaque fois un personnage débile plus ou moins dangereux. “12 songs” va alors confirmer le talent de son interprète qui crée un univers fou et unique en son temps.

"Daytona" de Pusha-T

Durée : 21:08

En 2018, Kanye West décide de produire entièrement son propre album “Ye”, un autre en commun avec Kid Cudi, celui de Nas et bien sûr “Daytona” de Pusha T. La règle pour participer à ce mouvement : ne pas dépasser les sept morceaux. C’est donc en un peu plus de 20 minutes que Pusha réussit à faire un classique du hip-hop moderne, qu’il auto-qualifiera de “Album of the Year” être avoir été nommé aux Grammys.

"Dirty Mind" de Prince

Durée : 30:13

Pour l’enregistrement de son troisième album, Prince décide de tout faire depuis chez lui. Il enregistre sa voix et il joue de chacun des instruments présents sur les huit morceaux. Sorti en 1980, il marque aussi le début des cheveux lissés de Prince, moment vraiment crucial dans la carrière du chanteur.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS