Lola Le Lann est-elle le chaînon manquant entre Vanessa Paradis et Claire Laffut ?

À 24 ans, celle qui s’est fait connaitre au cinéma (aux côtés de Vincent Cassel et François Cluzet) vient de sortir son premier EP intitulé « Glaz ». Un bon début pour elle qui a baigné dans l’univers de la musique depuis toute petite.

Avec un papa trompettiste (Éric Le Lann) et une maman réalisatrice (Valérie Stroh), Lola avait le choix entre la musique et le cinéma : elle a décidé de ne pas choisir. En 2014, elle passe un casting sauvage près de son lycée. Quelques semaines plus tard, elle se retrouve sur un plateau pour donner la réplique à Vincent Cassel et François Cluzet dans le film Un Moment d’Égarement sorti en 2015. Pourtant, et même si sa mère baigne dans le milieu du cinéma, c’est sur un piano que Lola pose ses doigts (elle a une formation classique). Quand elle débarque avec Lola à L’eau en 2019, alors qu’elle continue de poursuivre sa carrière au cinéma (elle prend notamment des cours de théâtre), on se dit qu’on aura peut-être affaire à une énième actrice qui joue à la chanteuse. 

Mais non : derrière la pop faussement naïve de Lola à L’eau, on retrouve une chanson française bien écrite et qui est loin de la tourner en ridicule. À l’eau, donc, elle s’y jette, et au lieu de faire un plat qui lui laisserait des marques rouges sur le corps, elle saute directement du plongeoir la tête la première avec un morceau décomplexé qui affirme son style, certes dans l’ère du temps, mais idéal pour l’été et les apéros au rosé-pamplemousse près de la plage.

Le 5 juin 2020, soit plus d’un an après la sortie de son premier single, Lola Le Lann sort son premier EP baptisé « Glaz » (qui désigne une couleur entre le bleu et le vert). Six morceaux qui viennent la placer entre Hervé (pour la touche pop), Claire Laffut, Vanessa Paradis (pour la voix) et Alain Chamfort (parce que pourquoi pas, hein). Avec ses refrains accrocheurs, le problème, c’est que vous allez mordre à l’hameçon et vous laisser attirer dans ses filets. Passagères est assez calme, mais montre de quoi Lola est capable, Soleil vous fera plutôt danser de manière saccadée (même si les mauvaises langues y entendront un petit côté Moi... Lolita) et Monopolis pourrait être la bande sonore d’un film où à la fin les personnages principaux se retrouvent (alors que le destin les avait séparés). 

Un premier EP qui devrait vous accompagner pendant cet été qui ne sera forcément pas comme les autres. 

L'EP « Glaz » s'écoute juste en bas. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK.
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail.

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins.
    CONTACTEZ-NOUS