Increvable, Phil Collins revient avec la tournée "Not Dead Yet"

Vous pensiez le vieux Philou, 68 ans, bon pour la casse ? Erreur. Le batteur-chanteur de Genesis semble avoir décidé de sortir de sa maison de retraite pour millionnaires afin d’honorer une tournée qui porte bien son nom : le « Not Dead Yet » tour.

Retour de hype sur le Phil. Dans l’histoire de la pop, les musiciens sont peu nombreux à pouvoir autant agacer que fasciner. On n’a d’ailleurs même pas tenté le classement : Phil Collins arrive facilement sur la première marche et si vous doutiez encore que le cool est dans ses veines, il y a ce papier à lire en urgence en écoutant un best of dans votre Walkman.

Pendant ce temps, Phil, lui, a décidé de remettre les gants : ça se passera aux États-Unis où l’homme coincé dans les années 1980 sillonnera 15 villes entre septembre et octobre pour montrer qui est le patron. Le nom de la tournée a, de ce point de vue, été bien choisi : Still Not Dead Yet, Live ! (« Je ne suis pas encore mort et je vais vous le prouver », en V.F.). Un beau pied de nez à ceux qui le croyaient enterré. 

Une retraite et un come-back de champion. Si la tournée en préparation se nomme ainsi, c’est parce que le plus célèbre des batteurs de « rock » était censé avoir pris sa retraite en 2010 en raison de douleurs dorsales qui l’empêchaient de tenir debout. Rajoutez à cela des problèmes d’audition, et c’était au moins deux générations qui tentaient, désespérées, un hara-kiri devant leurs enceintes.

Oui, mais non. Fausse annonce : en 2014, l’auteur de In the air tonight rechausse les crampons une première fois pour jouer dans l’école de son fils (véridique) puis s’était embarqué dans une tournée en 2016-2017. À 68 ans, il revient (encore) et le promoteur de la tournée de l’enfer a déclaré que des tubes comme Another Day in Paradise ou Easy Lover seraient au programme.

Pour réserver vos places aux États-Unis d’Amérique, c’est par là. Et pour les autres, ne reste plus qu’à lancer une pétition sur Change.org pour avoir le droit de hurler sans complexe : « Can you feeeeeeel the loooooove tonight. » Ah non, mince, ça c’est Elton John. Deuxième du classement des musiciens horripilants qu’on croyait morts alors qu’en fait, non.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS