Frank Ocean ouvre un club à New York en hommage aux victimes du SIDA

Hier soir, dans les rues de Big Apple, c’était l’ouverture du PrEP+, le nouveau club branché de la ville. Et c'est l'auteur de « Channel Orange » qui régale, avec un seul mot d'ordre : « Le dancefloor, c'est ouvert à tout le monde et c'est fait pour danser. »

Nuits blanches. Début octobre, Frank Ocean faisait monter la sauce : trois ans après l'acclamé « Blonde », l'Américain révélait bosser sur un nouvel album, influencé par « Détroit, Chicago, la techno, la house et l'électro française ». Visiblement cohérent dans ses choix et ses propos, Frank Ocean poursuit donc ses velléités électroniques aujourd'hui avec l'ouverture d'un club à New York.

Son nom ? Le PrEP+, en hommage, comme le confirme un communiqué de presse relayé par le magazine Gayletter, à « ce qu’aurait pu être la scène club des années 1980 à New York si le médicament PrEP - qui peut être pris quotidiennement pour prévenir le VIH/SIDA - avait été inventé à cette époque ».

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

This Thursday night a new party from @blonded called PrEP+ in NYC. PrEP+ is the first in a series of nights; an ongoing safe space made to bring people together and dance. PrEP+ will welcome globally celebrated DJs. The night is named PrEP+ as an homage to what could have been of the 1980s’ NYC club scene if the drug PrEP (pre-exposure prophylaxis) -- which can be taken daily to prevent HIV/AIDs for those who are not infected but are at high risk -- had been invented in that era. Ticket links have been distributed and the venue will be announced to ticket-holders on the evening of the night. Club hours are 10pm-late. House rules: No photos or videos are allowed Consent is mandatory Zero tolerance for racism, homophobia, transphobia, sexism, ableism or any form or discrimination The dance floor is for dancing www.blonded.co

Une publication partagée par GAYLETTER 🌈 (@gayletter) le

Un refuge. La symbolique est belle, touchante même, et nul doute qu’elle mérite d’être saluée comme il se doit. Le PrEP+, qui se veut être un refuge pour les personnes queer, est avant tout ouvert à tous et toutes - bon, exception faite des racistes, des homophobes, des machistes ou des transophobes, et c’est totalement normal. Avec, toujours, cette ambition, très simple, très claire : « Le dancefloor, c'est pour danser. »

Dans la foulée, le communiqué de presse précise également vouloir accueillir des DJ de renommée internationale. En revanche, impossible de savoir si Frank Ocean, habituellement très discret, compte venir trainer ses fringues branchées dans ses nouveaux locaux. Avec une telle politique, ce serait dommage de simplement se contenter d’encaisser les chèques.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS